Quels sont les métiers numériques les plus recherchés et les mieux payés ?

L’observatoire GEN_SCAN révèle une tendance à la baisse du nombre d’offres d’emploi en 2023, revenant à des niveaux d'avant la pandémie. Mais avant le Covid, les besoins étaient déjà très élevés, donc cette baisse ne signifie pas pour autant qu'il n'y a plus de pénurie dans les métiers du numérique. Et la Tech reste un secteur qui "paye" très bien en France.

Des salaires toujours très attractifs pour l’ensemble des métiers du numérique

Comme chaque année le PageGroup a publié son étude des rémunérations, table sur des augmentations de salaire conséquentes dans le numérique : certains métiers connaitront des augmentations salariales bien supérieures à la moyenne, dans le but d’attirer les candidats les plus compétents. Certains salaires pourraient même augmenter de plus de 10% en 2024 (ingénieur devops et ingénieur cloud par exemple).

Les experts RH constatent toujours des rémunérations très fortes voire en augmentation notamment pour les profils très spécialisés et dans les métiers suivants : développement, cloud, data et la cybersécurité. La demande pour ces compétences est très soutenue et maintient ainsi une pression à la hausse sur les salaires.

Toutefois, une étude réalisée par le cabinet Seyos est plus tempérée et prévoit une hausse du niveau de salaires de 4 % à 6 % en 2024 pour les profils techniques comme les développeurs, les experts cloud, data/IA ou spécialisés en cybersécurité.

Des différences de salaires qui s’atténuent entre Paris et la Province

Parmi les constats du baromètre SEYOS, on note que les disparités régionales de rémunération s’atténuent, notamment entre Paris et la reste de la France : elles étaient en moyenne de 20 % à 25 %, mais ne sont plus désormais que de 5 % à 15 %.

Les développeurs, par exemple, ont un salaire est 16 % plus élevé à Paris que dans le reste de la France (salaire médian brut annuel de 56.000 euros contre 50.000 euros en province).

Ainsi, l’Ile-de-France offre toujours des salaires plus élevés devant le Grand Ouest, Rhône-Alpes, les Hauts-de-France et Paca.

Quels salaires pour les professionnels du numérique qui travaillent pour l’Etat ?

La Direction interministérielle du numérique (Dinum) a publié une circulaire, rédigée le 3 janvier 2024 par l’ex-Première ministre Elisabeth Borne, établissant un nouveau « référentiel de rémunération » pour 55 métiers du numérique.

Ce référentiel présente des fourchettes salariales spécifiques pour chaque poste et s’applique exclusivement aux agents contractuels spécialisés dans le numérique, tandis que le traitement des fonctionnaires reste régi par des grilles salariales communes à l’ensemble de la fonction publique. Cependant, les ministères :

  • peuvent proposer des rémunérations supérieures, mais les propositions nécessitent l’approbation du contrôleur budgétaire.
  • sont aussi invités à privilégier les contrats à durée indéterminée (CDI) pour les spécialistes du numérique, afin de fidéliser les agents
  • doivent raccourcir les délais des processus de recrutement

Découvrez les rémunérations et les tendances par famille de métiers