Les enjeux et chiffres clés du secteur numérique

Les métiers du numérique sont en tension aujourd’hui en France. Retrouvez quelques infos clés qui démontrent que le numérique est bien un secteur d'avenir.

La GEN recense également toutes les études et rapports parus sur ce secteur. Bonne lecture !

Les enjeux du secteur numérique

Le numérique, un secteur d'avenir, très dynamique

Le développement des nouvelles technologies et la digitalisation de l'économie ont dynamisé l'emploi du secteur du numérique qui est toujours en tension aujourd'hui. D'après une étude de l'Institut Montaigne parue en mai 2023, près de près de 10% des emplois numériques n’étaient pas pourvus en 2022. Le nombre d'emplois dans le secteur connait par ailleurs une croissance de plus de 6 % par an, soit près de trois fois plus que la moyenne.

Le premier rapport de l'observatoire de la GEN (GEN_SCAN) est paru en janvier 2023 et permet de mieux cerner les besoins dans chaque famille de métiers. GEN_SCAN permet également d'accéder au top 30 des métiers les plus recherchés en régions, actualisé tous les trimestre.

Les entreprises ont du mal à recruter et sont à la recherche de nouveaux talents ! La France a encore un manque de compétences dans le secteur du numérique par rapport à la moyenne européenne (rapport de la Commission Européenne (PDF).

Selon une enquête menée par Udacity, 63 % des dirigeants pointent un retard dans le développement de leurs projets IT à cause du manque de professionnels qualifiés.

 

Les besoins en recrutement des entreprises : un retour à la situation pré-covid : la pénurie est moins forte mais elle est toujours bien réelle

 

Le nombre total d’offre publiées dans le numérique accuse une baisse de 32 % entre le 1er janvier et le 1er septembre 2023 (83 588 offres versus 57 036), mais les experts en recrutement ne sont pas inquiets et les besoins en compétences des entreprises sont toujours bien réels.

Les mesures effectuées sur une année glissante dans le cadre de l’observatoire,  démontrent une baisse de la quantité des offres disponibles à la rentrée de septembre 2023 mais qui s'est amorcée en mars, comme l’indique le graphique ci-contre :

Evolution des offres d'emploi (GEN_SCAN)

Cela s’explique notamment par une baisse notable des besoins en recrutement du côté des startups de la tech.
Numeum fait état, dans le baromètre de l’emploi dans les start-ups de la French Tech, d’un mois d’avril 2023 catastrophique, expliqué par deux facteurs :

  • Le ralentissement du financement des start-up dû à la guerre en Ukraine qui a fait grimper les taux d’intérêt et a rendu les investisseurs plus frileux : au premier semestre 2023, les start-up françaises ont levé 4,2 milliards d’euros, soit deux fois moins qu’un an plus tôt à la même période.
  • La répercussion de l’inflation sur les coûts de gestion des start-ups avec une hausse des salaires et des coûts de fonctionnement qui les empêchent de recruter à leur aise, même si les demandes en matière de solutions et de services Tech se maintiennent.

Ce phénomène est aussi constaté sur l’ensemble des entreprises car la course à la digitalisation post-Covid (besoins liés au télétravail, à l'e-commerce, etc...) est terminée.

Toutefois, le secteur numérique français résiste bien puisqu’en juillet 2023, Numeum tablait toujours malgré tout sur une croissance de 6,3 % sur l’année 2023. L’APEC
de son côté maintient sa prévision de 61 760 cadres informaticiens recrutés en 2023 mais cela pourrait être le volume maximum.

S’agissant des tensions de recrutement, elles restent très élevées concernant les métiers cadres. Interrogées en juin dernier dans le cadre du baromètre trimestriel Apec, 76 % des entreprises envisageant de recruter un cadre au 3e trimestre 2023 anticipaient des difficultés pour ce recrutement. C’est le cas notamment dans les métiers du numérique où les difficultés de recrutement sont prégnantes.

Un enjeu national

Jean-Noël Barrot, Ministre délégué chargé du Numérique, en novembre 2023 :

Les tensions sur le marché du travail, notamment les pénuries de main-d’œuvre, sont un défi majeur dans l’ensemble des États membres de l’Union européenne. La transition numérique et écologique crée de nouveaux besoins, renforçant ainsi ce phénomène. Aujourd’hui, la question clé est moins celle du chômage (avec un taux de 7,2% de la population active en France), que celle des compétences et de la formation tout au long de la vie. Il s’agit d’un enjeu essentiel pour l’avenir et la souveraineté française.

Le gouvernement a fixé un objectif clair et ambitieux : former un million de citoyens aux métiers d’avenir d’ici 2030, qu’il s’agisse de jeunes ou d’adultes en reconversion, avec une focalisation sur 400 000 d’entre eux dans le secteur numérique. [...]

Être éduqué, se former, se convertir ou se reconvertir au numérique est une opportunité pour les femmes et les hommes qui souhaitent s’orienter vers des métiers passionnants dans des secteurs d’avenir comme ceux de l’intelligence artificielle, de l’internet des objets, du cloud ou celui de la cybersécurité. Par-delà, un pays qui forme correctement ses citoyens est un pays qui est en mesure d’assurer la cohésion nationale autour d’un projet collectif de progrès économique, social et culturel, et qui agit pour la réduction des inégalités sociales en favorisant l’employabilité du plus grand nombre."

Les filles ! La Tech a besoin de vous !

La Tech ne peut se passer de profils féminins et il est urgent que les filles considèrent les métiers du numérique comme des opportunités En effet, elles ne représentent que 25 à 28% -pour les études les plus optimistes- des employés du secteur, ce qui est bien trop peu. Les jeunes filles doivent être encouragées et les femmes considérer ce secteur comme une réelle opportunité !

Pourquoi est ce si important ?

  • Pour des raisons de justice sociale et économique
  • Pour augmenter le bien-être des collaborateur.rice.s dans les entreprises
  • Pour accroître l’innovation
  • Pour concevoir des solutions qui répondent aux besoins de tou.te.s
  • Pour palier la pénurie de talents

Une faible représentation des femmes dans le digital prive l’économie et la société de le leurs talents et de leur vision du monde. Toutes et tous, nous pouvons contrecarrer le rapport prophétique de Global Gender Gap 2020 du Forum Économique Mondial, pour qui la parité entre les femmes et les hommes ne sera atteinte dans le monde que dans 100 ans : c’est-à-dire en 2120 !

Découvrez les chiffres clés et l'histoire des femmes dans la Tech.

Retrouvez les dernières études sur le secteur du numérique

Baromètre des Salaires et Métiers de l'IT & du Digital 2024 - SEYOS - Janvier 2024

Cybersecurity Workforce Study - ISC2 - Octobre 2023

Les activités informatiques et télécommunications : tendance 2018-2023 des recrutements de cadres - Apec - Octobre 2023

Représentations et usages du Métavers - Renaissance Numérique - Octobre 2023

Etude sur les besoins en compétences, emploi et formation de la blockchain en France - Opiiec - Juin 2023

L'emploi dans les startups en France en 2023 - France digitale - Juin 2023

Les métiers en 2030 : Quelles perspectives de recrutement en région et au niveau national ? - Dares - Juin 2023

Mobiliser et former les talents du numérique - Institut Montaigne - Mai 2023

Étude prospective des besoins en emplois et compétences de la filière des infrastructures numériques à l’horizon 2030 - Katalyse - Mars 2023

Métiers 2030 : un tour de France de l'emploi - France stratégie - Janvier 2023

Attractivité et représentations des métiers de la cybersécurité - ANSSI - Novembre 2022

Baromètre des salaires 2022 - Silkhom - Septembre 2022

Synthèse Gender Scan 2022 - Gender Scan - Mars 2022

Baromètre de la confiance des Français dans le numérique - ACSEL - Février 2022

The ultimate threat to business? Digital talent gaps. - Udacity - Janvier 2022